Nouvel article

Dans le cadre de la convention signée entre la COCOF et les partenaires sociaux au bénéfice des associations agréées par la COCOF

L’ABBET propose des interventions relatives à la loi sur le bien-être au travail dans les associations :

Carte postale ABBET en version pdf

• Rencontrer les équipes dans les associations pour évaluer leurs attentes

• Accompagner les associations dans la réalisation de leurs plans d’action et dans la mise en place de leur politique de bien-être

• Apporter une expertise complémentaire aux conseillers en prévention en place

• Effectuer des analyses de risque

Principes de base des interventions

En vue de mettre en place une politique générale de bien-être au
travail, l’ABBET intervient au sein des associations agréées par la
COCOF

BMP - 55.1 ko

• Dans un esprit d’évolution et de progression continue au moyen
du « système dynamique de gestion des risques » pour planifier
la prévention et exécuter la politique de bien-être au travail

• De manière participative avec les travailleurs de l’association

• En complément et en soutien des obligations légales auxquelles
l’organisation est tenue

• En veillant à une réserve certaine concernant les informations
reçues

• Les méthodes de travail sont basées sur celles réalisées
par le SPF Emploi Travail Concertation sociale

• En collaboration avec les fonds paritaires concernés
et avec les moyens complémentaires en construction
(boîte à outils, formations…)

Une première rencontre pour évaluer les attentes

Vous avez des questions relatives à la santé et la sécurité
au travail ? Vous ne savez pas comment mettre en place
une politique de bien-être ni par où commencer ?

N’hésitez pas à faire appel à l’Abbet. Nous fixerons ensemble
un entretien afin de prendre connaissance de vos attentes
et déterminer les suites.

Ces dernières peuvent être, par exemple, communiquer
des informations complémentaires, mettre en lien avec des
partenaires (les Fonds sociaux, des opérateurs de formation
ou d’accompagnement…), ou encore déboucher sur une
démarche complémentaire.

Nos types d’intervention sur place

L’ABBET peut intervenir sur demande motivée et fournir différents
services tels que...

1. APPORTER UNE EXPERTISE COMPLÉMENTAIRE AU CONSEILLER EN PRÉVENTION EN PLACE

BMP - 81.3 ko

Suivant la taille de votre association, le niveau de formation du conseiller en prévention, la présence ou non d’un comité de prévention et de protection au travail et/ou d’une délégation syndicale… et suivant vos attentes, l’ABBET peut apporter son soutien au conseiller en prévention de manière personnalisée.

Il peut s’agir de conseils réguliers, de la participation à des réunions ou groupes de travail relatifs au bien-être des travailleurs, de l’aide aux rapports, de la sensibilisation des travailleurs et/ou de la ligne hiérarchique…

2. ANALYSER LES RISQUES

Dans un premier temps, il s’agit de relever les caractéristiques de l’association, son organisation, et les différents risques liés aux situations et aux habitudes de travail, ainsi que les mesures déjà mises en place. Ceci permet de constituer une première approche des besoins en termes de bien-être au travail.

Ensuite, l’ABBET propose de vous accompagner dans l’analyse des risques, c’est-à-dire identifier de façon systématique les dangers et les facteurs de risque, déterminer et évaluer ceux-ci en vue de fixer des mesures de prévention.

Une analyse de risque complète et optimale doit être la conjonction entre une démarche avec les travailleurs, nous parlerons alors d’analyse de risques participative, et de l’observation
complémentaire par des conseillers en prévention.

2.1. Une démarche participative

Le premier niveau de la stratégie de gestion des risques SOBANE propose de débuter l’analyse des risques au moyen d’un guide de dépistage participatif des risques : Déparis.

Ce dépistage participatif des risques est réalisé au cours d’une réunion de quelques personnes, représentatives des différentes situations de travail de l’association (sociales, éducatives, administratives, techniques…), où tous les aspects de la vie au travail sont passés en revue.

La discussion se fait suivant la grille Déparis afin de couvrir tous les aspects techniques, organisationnels et relationnels qui font que la vie quotidienne dans votre situation de travail est plus ou moins facile, efficace et agréable. Afin de vous aider dans la mise en place d’une gestion participative des risques, l’ABBET peut vous accompagner dans l’animation de la première réunion de ce type.

Déroulement de la réunion :

• Objectif : trouver ce qui peut être fait concrètement, à court, moyen et long termes pour que le travail soit plus efficace et plus agréable : quels sont les problèmes rencontrés ? Comment peut-on les résoudre ? Combien cela va-t-il coûter ? Qui va s’en charger ? Pour certains aspects, des études complémentaires devront être réalisées par la suite.

• Séance de 2h à 3h avec 5 à 10 travailleurs maximum (représentant les différentes situations de travail)

• Animée par l’Abbet, qui remet un rapport à l’organisation

2.2. De l’observation complémentaire

Ensuite, en présence du Conseiller en prévention et de la délégation syndicale (si elle existe), une observation des différents lieux et situations de travail pourra être effectuée à l’aide d’outils appropriés afin de compléter l’analyse de risques participative d’une part et d’analyser plus en détail les problèmes non résolus signalés lors de la réunion d’autre part.

Par exemple, lors de la réunion Déparis, des travailleurs de bureau se plaignent de douleurs dans la nuque. Ne sachant pas comment résoudre le problème en interne, ils estiment qu’une étude plus en détail de ce point est à réaliser et suggèrent une analyse de type ergonomique de la situation de travail. Cette dernière pourra être réalisée par l’ABBET.

En outre, pour des questions nécessitant des solutions plus approfondies (risques électriques, risques liés aux équipements de travail, risques pour la santé, conflits de rôles, chocs émotionnels…), l’ABBET examinera avec vous les pistes à suivre avec d’autres instances : service externe de prévention et de protection (SEPP), service externe de contrôle technique (SECT). Elle vous renseignera également sur des pistes de formation, d’accompagnement, etc.

Les informations recueillies seront reprises dans un rapport, accompagnées de pistes et conseils pour l’amélioration du bien-être au travail dans l’association. Ces dernières porteront principalement sur l’état du matériel et l’organisation des lieux de travail au moment où les observations ont été réalisées. Elles sont exhaustives et doivent être adaptées en fonction des changements apportés au sein de l’association.

L’ABBET préconise que ces deux étapes (dépistage et observation) se fassent consécutivement. Dans les cas où le dépistage participatif n’est pas possible, les conseillers en prévention de l’ABBET peuvent vous guider dans une première analyse.

Une visite de l’association, courte et réalisée en compagnie
du conseiller en prévention et/ou de l’employeur et/ou de la délégation syndicale, permettra de discuter des situations à risque en vue de dégager une ou plusieurs solutions.

3. ACCOMPAGNER LES ASSOCIATIONS
DANS LA RÉALISATION DE LEURS PLANS D’ACTION

Selon votre avancement dans la politique de bien-être au travail, votre analyse des risques et les mesures de prévention mises en place dans l’organisation, l’ABBET pourra vous accompagner dans la réalisation du « plan global de prévention » et du « plan d’action annuel ».

Ces documents concrets, qui centralisent l’ensemble des opérations effectuées dans le cadre du système dynamique de gestion des risques, sont établis par l’employeur en concertation avec les membres de la ligne hiérarchique et les services pour la prévention et la protection au travail. Des modalités d’accompagnement seront convenues au cas par cas.